LES PIEDS SUR TERRE

bandana-drapeau-francebandana-drapeau-anglais

_____

Mon ambition est de photographier un monde inaccessible à notre regard et qui pourtant, compose l’espace qui nous entoure. Les extrêmes de notre univers. Je voudrais également traduire une forme de poésie scientifique, là où ces disciplines sont souvent perçues comme des matériaux relativement froids.

Par cette poésie et par mon regard, j’aimerais le plus possible sensibiliser le public à la science par elle même, à sa beauté naturelle.

_____

_____

Lorsque COPERNIC découvrit que c’était la terre qui tournait autour du soleil, nous n’étions plus au centre de l’univers mais dépendions alors d’un centre extérieur à nous. Puis Galilée observa les Lunes de Jupiter. Alors les centres se multiplièrent.

_____

_____

Selon moi, la science est un art.

Les théories scientifiques, avant d’être des explications de l’univers qui nous entourent, sont l’œuvre de l’imagination fertile de chercheurs. Car il en faut, de la créativité, pour penser un monde au delà de notre champ de perception.

Nous nous représentons les tailles d’une tête d’épingle, d’une montagne ; nous nous souvenons de nos grands-parents et nous préoccupons de l’avenir de nos enfants. Ce sont là les extrêmes spatio-temporels à la portée de l’espèce humaine.

Et pourtant, depuis l’origine de notre curiosité, des communautés d’érudits se sont évertuées à imaginer plus loin, dans l’espace et le temps, à comprendre les fondements de ce qui nous entoure.

_____

Certaines des images de cette série ont été réalisées avec l’aimable concours du magasin de minéraux Deucalion à Lyon.